Bouquet Amérindien

Et prémices d’une nouvelle chanson à venir …

 » Tenant quelques épines dans ce bouquet garni, la force de ma rage à jamais réunie

En rose tu te ballades, violette sous la pluie – Ton corps est un amour en cage, une terre d’oubli – Corsage au blanc d’ivoire, prunelles endurcies – Ton ciel est une mer d’orage, un écrin d’infini . « 

( à suivre …)
Adèle L.

IMG_2939mod2eerereter4   efefdzqjhgjhgcvcv copiedetgsete sfsdqvbfgfg vbxfb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s